Le député Chaloupka (VV) et son ancien assistant s’accusent mutuellement de corruption

Les plaintes pour corruption déposées par le député Otto Chalupka du parti Affaires publiques (VV) et par son ancien assistant l’un contre l’autre n’ont pas abouti. Le tribunal les a rejetées et les deux hommes consultent désormais leur avocat respectif pour savoir quelque suite ils donneront à cette affaire. Otto Chalupka est accusée d’avoir demandé à son ancien associé, Vratislav Vařejka, de lui verser la moitié de son salaire, ce qui correspond à près de 25 000 couronnes tchèques (environ 1000 euros), pour pouvoir continuer à travailler à ses côtés. Le député, dont l’immunité parlementaire a été levée début juin, est poursuivi pour avoir réclamé des pots-de-vin et son assistant pour lui en avoir versé. Tous les deux clament leur innocence mais s’accusent mutuellement de corruption. Par ailleurs, la police les poursuit pour une autre affaire de corruption. Otto Chalupka a plusieurs fois déclaré qu’il s’agissait d’un coup monté destiné à lui nuire et à nuire à son parti. Il risque de 3 à 10 ans de prison pour les faits qui lui sont reprochés.

Auteur: Pierre Meignan