Le gouvernement confirme officiellement l’annulation du « super appel d’offres écologique »

L’important marché public qui devait permettre de décontaminer les sites les plus pollués de République tchèque ne sera pas attribué. Le gouvernement a officiellement confirmé, ce mercredi, la décision qui avait déjà été annoncée par le Premier ministre, Petr Nečas, en octobre dernier. Le ministre des Finances, Miroslav Kalousek, avait alors conseillé au gouvernement de ne pas accepter l’offre de 56,8 milliards de couronnes (2,3 milliards d’euros) de la société Marius Pedersen Engineering. Bien qu’initialement retenue comme la plus avantageuse parmi les offres présentées par les trois derniers candidats, le ministre des Finances a considéré l’offre de la société danoise surévaluée. Trois ans après son lancement, c’est donc la fin de l’« ekotendr », un « super appel d’offres écologique » très critiqué pour son fort potentiel de corruption. L’« ekotendr » était le deuxième appel d’offres le plus important initié par le gouvernement tchèque ces dernières années après celui pour l’achèvement de la centrale nucléaire de Temelín.