Le gouvernement devrait rejeter la proposition du parti ODS de supprimer d'anciennes lois

La coalition gouvernementale entre la social-démocratie et le mouvement ANO devrait rejeter la proposition formulée par le parti civique-démocrate ODS de supprimer 150 anciennes lois votées après 1919. Le texte doit être discuté en conseil des ministres mardi.

Le gouvernement a déjà exprimé son désaccord à la fin du mois de juin. Il considère en effet que la proposition de l'ODS ne comporte pas de solution sur la façon de corriger les éventuels défauts qui pourraient surgir en supprimant ces lois largement obsolètes. De plus, celles-ci ne constitueraient pas en réalité un véritable problème.

Auteur: Pierre Meignan