Le gouvernement mettra fin au processus de privatisation de la Poste tchèque

La Poste tchèque (Česká pošta), l’entreprise publique, ne sera pas privatisée. C’est ce qui a été décidé à la réunion entre le ministre des Finances Andrej Babiš et le directeur de la Poste Martin Elkán. La semaine prochaine la coalition tripartite mettra fin à ce processus de privatisation envisagé par les précédents gouvernements. Lors de la réunion, Andrej Babiš a demandé une liste de toute propriété de la poste ainsi qu’une liste de ses contrats de location avec les entités tiers pour explorer des nouvelles possibilités du financement. Le Premier ministre Bohuslav Sobotka a déjà affirmé qu’il souhaite maintenir le réseau de près de 3 300 bureaux de poste malgré le fait que certains sont déficitaires. A la recherche des ressources de financement alternatives, la poste a élargi le portfolio des produits offerts, notamment à des cigarettes ce qui a déjà été source de controverses. Actuellement, elle envisage la distribution des médicaments en vente libre.