Le gouvernement tchèque exclut, pour l’instant, l’accueil d’ex-détenus de Guantanamo

A l’issue d’une rencontre avec son homologue slovaque Miroslav Lajčák, le chef de la diplomatie tchèque Karel Schwarzenberg s’est déclaré sceptique sur l’éventuel accueil d’ex-détenus de Guantanamo en République tchèque. Karel Schwarzenberg considère cette question comme très compliquée sur le plan juridique et pratique. Selon Miroslav Lajčák, le thème n’est pas d’actualité, pour l’instant, aucune demande n’a été adressée par les Etats-Unis, et il serait bon que l’UE en discute et adopte une position commune à cet égard. Quant aux rapports tchéco-slovaques, ils ont été qualifiés d’excellents par les deux chefs de la diplomatie.