Le gouvernement tchèque exclut, pour l’instant, l’accueil d’ex-détenus de Guantanamo en République tchèque

Envisager l'accueil d'ex-détenus de la prison militaire est considéré comme prématuré par les ministres de l’Intérieur et des Affaires étrangères, écrit le quotidien E15. La décision du nouveau président américain de fermer d’ici à un an la prison militaire a été saluée par l’Union européenne et le Parlement européen. Or aucune demande n’a encore été adressée aux pays européens. Le vice Premier ministre tchèque chargé des Affaires européennes Alexandr Vondra a déclaré, ce mardi, au Parlement européen que la décision de fermer la prison était en premier lieu une responsabilité des Etats-Unis. Le ministre de l’Intérieur Ivan Langer devrait en discuter lors de sa prochaine visite à Washington, les 16 et 17 mars.