Le ministère de l'Intérieur propose de céder à la Pologne 112 hectares de la région de Liberec

Afin de mettre fin à un différend frontalier lié à la dislocation de l'Autriche-Hongrie, le ministère tchèque de l'Intérieur va proposer de céder à la Pologne 112 hectares de terrains de la région de Liberec, au nord-est de la Bohême. L'affaire a été compliquée par la loi de restitutions des biens aux Eglises qui a forcé le gouvernement à chercher de nouveaux terrains. D'autant plus que les communes concernées ont fait savoir leur opposition à la proposition du ministère, avec le soutien de la région de Liberec. En visite à Chrastava ce jeudi, une municipalité où le maire Michael Canov a récemment indiqué qu'il refusait de céder un terrain forestier à la Pologne, la ministre adjointe Jana Vildumetzová a indiqué que des discussions étaient en cours avec les autorités religieuses pour tenter de parvenir à un accord. D'autres terrains situés dans les régions de Hradec Králové, d'Olomouc, de Moravie-Silésie et de Pardubice pourraient également être cédés au voisin polonais.

Auteur: Pierre Meignan