Le ministre de la Santé demande dans une lettre ouverte aux médecins hospitaliers de ne pas démissionner

Dans une lettre ouverte publiée ce mercredi, le ministre de la Santé, Leoš Heger, demande aux médecins ayant démissionné de leur poste en fin d’année dernière de revenir sur leur décision et de rester dans les hôpitaux. Le ministre explique qu’une augmentation de leurs salaires est prévue pour l’année prochaine selon le projet de réforme préparé. Selon les données dont dispose le ministère de la Santé, près de 3 800 médecins hospitaliers, soit environ 20 % du total pratiquant dans les hôpitaux du pays, ont remis leur démission en fin d’année dernière pour protester contre la faiblesse de leurs salaires. La majorité d’entre-deux entend partir à l’étranger, notamment en Allemagne et en Autriche voisines, ou passer dans le secteur privé. Les premières de ces démissions prendront effet le 1er mars. L’actuel gouvernement a fait de la réforme de la santé une de ses priorités, mais il a également adopté différentes mesures d’austérité prises afin de réduire le déficit des finances publiques.