Le ministre de la Santé et les producteurs de spiritueux d’accord pour renforcer les mesures contre la vente d’alcool aux mineurs

Le ministre de la Santé Leoš Heger et les producteurs de spiritueux se sont mis d’accord dans le cadre d’un travail commun pour la protection des enfants et des adolescents face au danger d'alcool. Leurs discussions ont également porté sur les mesures à adopter afin que les bouteilles d’alcool fort puissent être vendues sur le marché tchèque en toute sécurité. Une équipe de travail mis en place mercredi et associant des représentants de cinq ministères doit soumettre au gouvernement des dispositions afin de changer la législation en la matière. Le ministère de la Santé songe ainsi à interdire les stands de vente d’alcool dans la rue ou à renforcer les sanctions prises contre ceux qui auraient fourni de l’alcool à des enfants. Cette réunion intervient alors qu’une crise sanitaire majeure touche la République tchèque depuis le début du mois de septembre : près d’une trentaine de personnes sont mortes après avoir bu de l’alcool coupé au méthanol. Si le gros de la crise est passé, trois nouveaux individus ont été hospitalisés ce jeudi en Moravie du Sud suite à une intoxication.