Le Premier ministre a proposé au président tchèque un nouveau candidat au poste de ministre de la Santé

Le Premier ministre a fait savoir qu'il avait proposé la révocation de l'actuel ministre de la Santé Roman Prymula, mis en cause suite à la publication par le tabloïd Blesk de photographies montrant qu'il s'était rendu tard mercredi soir dans un restaurant pragois - et sans masque, en dépit des mesures sanitaires qu'il a lui-même imposées.

Andrej Babiš a annoncé qu'il avait également présenté au chef de l'Etat le profil du potentiel candidat à son remplacement que le président rencontrera mardi prochain. Le chef du gouvernement tchèque a dit espérer une nomination jeudi prochain. Le nom du potentiel nouveau ministre n'a pas été révélé.

« Je n'ai pas l'intention de démissionner. Evidemment, le Premier ministre peut décider de ma révocation, » avait déclaré plus tôt dans la journée le ministre de la Santé Roman Prymula. « Je n'ai enfreint aucune règle, » a-t-il estimé, soulignant que la rencontre incriminée s'était déroulée dans des « espaces privés » et non dans un restaurant. Roman Prymula a également précisé que les faits qui lui sont reprochés se sont déroulés la veille de l'entrée en vigueur des mesures de reconfinement. Dans un entretien ce vendredi matin pour l'hebdomadaire Respekt, Roman Prymula avait pourtant fait savoir qu'il démissionnerait « si le public le veut ».

Loué pour sa gestion de la crise sanitaire au printemps dernier, l’épidémiologiste Roman Prymula, a été rappelé à la rescousse en septembre, suite à la démission de son prédécesseur Adam Vojtěch, et alors que la République tchèque faisait face à une croissance exponentielle des cas de Covid-19.

Les détails de ce scandale qui secoue la Tchéquie aux prises avec l'épidémie de coronavirus : https://francais.radio.cz/le-ministre-de-la-sante-surpris-sans-masque-au...

Auteur: Anna Kubišta