Le ministre de l’Intérieur a présenté au chef de l’Etat les actions menées dans la lutte contre l’extrémisme

Le ministre de l’Intérieur, Martin Pecina, a été reçu par le président de la République, Václav Klaus, ce mercredi, au Château de Prague. Cette réunion a été l’occasion pour le ministre de présenter au chef de l’Etat les actions que la police envisage d’entreprendre ou a déjà entreprises dans la lutte contre les mouvements extrémistes dans le pays. « C’est une chose qui inquiète le président depuis longtemps », a indiqué Martin Pecina. Celui-ci a indiqué que le ministère entendait notamment parvenir à l’interdiction du Parti ouvrier, la formation d’extrême droite la plus active et la plus médiatisée ces derniers mois. Le renforcement des effectifs policiers dans les zones à risques constitue une des autres priorités du ministère de l’Intérieur dans un proche avenir.