Le ministre des Affaires étrangères appelle les Tchèques à la solidarité européenne

Le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a mis en garde contre la tendance que pourrait avoir la République tchèque à adopter une politique de l’autruche et à se détourner des problèmes de la zone euro simplement parce qu’elle n’en est pas membre. Selon le chef de la diplomatie, qui participait ce jeudi à une conférence sur la politique extérieure de la République tchèque, Prague doit prendre conscience qu’elle est embarquée sur le même bateau que les autres pays membres de l’Union européenne et qu’elle se doit donc d’être solidaire. Karel Schwarzenberg a affirmé qu’il ne fallait pas se faire d’illusions et que la crise économique actuelle aurait des conséquences également pour la République tchèque. « Il faut nous efforcer de participer à la stabilisation, l’Europe a besoin d’être unie », a précisé le ministre.