Le président de la République Václav Klaus entend être le dernier en Europe à se prononcer sur le Traité de Lisbonne

Le président de la République, Václav Klaus, a déclaré qu’il entendait être le dernier au sein de l’Union européenne à se prononcer sur le Traité de Lisbonne. Dans un entretien accordé mardi à la Radio Tchèque, le chef de l’Etat a indiqué qu’il attendrait non seulement la décision de la Cour constitutionnelle en République tchèque et le résultat du deuxième référendum en Irlande, mais également le jugement de la Cour constitutionnelle en Allemagne et la décision du président polonais. La Chambre des députés et le Sénat tchèques ont approuvé le Traité de Lisbonne, il ne manque plus désormais que la signature de Václav Klaus pour que le processus de ratification du document soit achevé en République tchèque.