Le Président Vaclav Klaus a critiqué les changements dans l'appréciation de la Deuxième Guerre mondiale

Le président tchèque Vaclav Klaus a mis en garde contre les changements dans l'appréciation de la Deuxième Guerre mondiale. Dans un discours prononcé au Château de Prague à l'occasion du 60ème anniversaire de la libération du camps de concentration de Buchenwald, il a dit entre autres: "On nous demande toujours de nouveaux gestes de réconciliation qui, de fait, mettent les instigateurs et les victimes de la guerre au même niveau et parfois on confond les uns avec les autres." D'après le Président il faut faire attention à de telles attitudes car notre avenir dépend de notre compréhension des événements du passé et de l'enseignement que nous seront capables d'en tirer.

Auteur: Václav Richter