Le quotidien Mladá fronta Dnes a publié des écoutes téléphoniques mettant en cause le ministre de l’Intérieur

Selon le quotidien Mladá fronta Dnes, l’actuel ministre de l’Intérieur et vice-président du Parti civique démocrate (ODS), Ivan Langer, serait un autre haut responsable politique tchèque à avoir entretenu il y a quelques années des relations avec des personnalités proches du crime organisé du pays. Le journal a publié dans son édition de samedi le contenu d’écoutes téléphoniques réalisées par la police en l’an 2000. Ivan Langer s’est défendu en affirmant qu’il ne savait rien de ces contacts. La semaine dernière, le journal avait également publié des écoutes téléphoniques mettant en cause pour la même raison Vlastimil Tlustý, député de la principale formation de la coalition gouvernementale.