Le vote du Parlement européen contre le projet ACTA ne surprend pas Petr Nečas

Le gouvernement tchèque prend acte de la décision du Parlement européen, qui a voté aujourd’hui contre l’accord commercial anti-contrefaçon ACTA (avec 478 voix contre, 39 voix pour et 165 abstentions). L’accord ne pourra donc pas entrer en vigueur dans les pays de l’Union européenne. Le Premier ministre Petr Nečas a déclaré ne pas être surpris. Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Martin Kuba (ODS) a ajouté que le Parlement européen n’avait aucun impact sur la législation tchèque et que ce vote ne changeait donc rien à la situation en République tchèque. Il s’agit cependant d’une victoire pour l’important mouvement mené dans le pays contre ACTA, porté notamment par le Parti pirate tchèque, et qui dénonçait la portée liberticide et anti-démocratique de ce texte.

Auteur: Pierre Meignan