Les chefs de l’Eglise catholique, du Conseil œcuménique et de la communauté juive appellent les Tchèques à ne pas succomber à l’islamophobie

Suite aux tristes événements qui ont marqué l’actualité en France cette semaine, le président de la Conférence épiscopale tchèque, le cardinal Dominik Duka, le président du Conseil œcuménique des Eglises, Daniel Fajfr, et le président de la Fédération des communautés juives en République tchèque, Petr Papoušek, ont appelé les Tchèques à ne pas succomber au radicalisme malgré la colère contre les terroristes islamistes. « Il convient encore et toujours d’insister sur les principes fondamentaux d’une société ouverte ; en premier tout sur la liberté d’expression et les droits de l’homme, mais aussi sur le respect mutuel des religions et des cultures ainsi que sur la recherche de voies de vie commune », peut-on notamment lire dans la déclaration qu’ils ont publiée ce samedi. « Nous sommes conscients que ces actes sont l’aboutissement désespéré de tendances et de douleurs plus profondes des événements dans le monde », ajoutent-ils.