L’état d’urgence est prolongé jusqu’au 12 décembre ; le niveau d'alerte baisse d‘un cran

Les députés tchèques ont décidé jeudi soir de la prolongation de l'état d'urgence jusqu'au 12 décembre.

Selon le Premier ministre Andrej Babiš (ANO), le maintien de l'état d'urgence est nécessaire afin de mener une lutte efficace contre l'épidémie de coronavirus, avec des mesures de confinement qui semblent porter leurs fruits au vu de la récente amélioration de la situation sanitaire.

Une partie de l'opposition a refusé de prolonger l'état d'urgence d'un mois comme le souhaitait le gouvernement. L'état d'urgence a été imposé en Tchéquie du 12 mars au 17 mai puis à nouveau depuis le 5 octobre, après la forte augmentation du nombre de nouvelles contaminations.

Le gouvernement tchèque a par ailleurs confirmé vendredi la baisse du niveau d'alerte épidémique qui passe de 5 à 4 à l'échelle nationale - cela signifie entre autres que le couvre-feu commence non plus à 21h mais à 23h.