Les discriminations envers les enfants roms dans l’accès à l’éducation persistent

Des discriminations envers les enfants roms dans l’accès à l’éducation persistent puisque certains d’entre eux sont envoyés dans des écoles spéciales réservées aux handicapés mentaux légers sans que cela ne soit réellement justifié. La déléguée gouvernementale aux droits de l’homme, Monika Šimůnková, a regretté « qu’un manque de préparation objectif soit parfois confondu avec un handicap mental chez ces élèves » lors d’une conférence sur le sujet. Ce mauvais jugement serait parfois dû à une aversion profonde pour l’école ou à des parents qui considèreraient à tort que les écoles spéciales sont meilleures pour leurs enfants. La Cour européenne des droits de l’homme, basée à Strasbourg, avait déjà condamné la République tchèque pour cette discrimination il y a cinq ans. La situation tendrait tout de même à s’améliorer et ne concerne pas uniquement les enfants roms.

Auteur: Pierre Meignan