Les mesures de restriction au moins jusqu'à Pâques inclus

Le ministre de la Santé a fait savoir ce dimanche que les mesures de restriction dureraient au moins jusqu'au week-end de Pâques inclus. Des fêtes pascales sans les traditionnels défilés porte à porte en raison de la quarantaine : Adam Vojtěch a précisé que les familles devraient rester chez eux, rappelant que les fêtes du Nouvel an chinois avaient contribué à la diffusion de l'épidémie et que la République tchèque ne prendrait pas le risque de mettre à mal les efforts entrepris pour enrayer la contagion.

Les autorités tchèques tablent sur l'horizon du week-end de Pâques avec prudence, espérant peut-être pouvoir relâcher quelque peu certaines des mesures de restriction actuellement en vigueur, notamment afin de permettre une relance de l'industrie.

S'exprimant à la Télévision tchèque, le chef de la cellule de crise du gouvernement, Roman Prymula, a fait savoir que le baccalauréat serait sans doute organisé en juin en Tchéquie et que l'idée de raccourcir les grandes vacances à un mois seulement était à l'étude. Il a également concédé que la fermeture des frontières pourrait se prolonger jusqu'à deux ans, selon l'évolution de la situation dans les autres pays, précisant que dans tous les cas, les vacances des Tchèques se dérouleraient cette année à l'intérieur du pays.

Auteur: Anna Kubišta