Les Pirates veulent lancer un débat sur la décriminalisation de la prostitution

Le Parti pirate entend lancer avec le soutien de diverses organisations non gouvernementales d’aide aux femmes, un débat sur la réglementation de la prostitution. Pour cela, les Pirates, qui comptent parmi les principales formations de l’opposition, proposeront à la Chambre des députés d’abolir la convention adoptée par l’assemblée générale des Nations unies en 1949 dont le préambule considère notamment que « la prostitution et le mal qui l'accompagne, à savoir la traite des êtres humains en vue de prostitution, sont incompatibles avec la dignité humaine ».

S’ils considèrent que le texte n’est plus adapté à la situation actuelle, les Pirates n’ont toutefois pas présenté de projet de loi ce mercredi. Ils ont fait savoir qu’ils préféraient d’abord en discuter à la Chambre des députés de façon à ce que le ministère de l’Intérieur puisse ensuite éventuellement présenter son propre projet qui viserait alors, dans l’idéal, à une décriminalisation de la prostitution.