Les syndicats opposés à la hausse des salaires des parlementaires

Les syndicats ont fait savoir leur stricte opposition au projet d'augmentation du salaire de 14,4% des députés, des sénateurs, des ministres et du président, ainsi que l'a proposé le comité parlementaire pour le budget pour compenser le gel des hausses de rémunération durant la crise économique. Pour la Confédération tchéco-morave des syndicats (ČMKOS), qui s'est adressée sur le sujet au Premier ministre Bohuslav Sobotka lors d'un congrès ce jeudi, ce chiffre de 14,4% est exhorbitant et inacceptable. Le chef du gouvernement a lui souligné qu'il soutenait une hausse du salaire des fonctionnaires d'Etat de 3,5%, avec laquelle est d'ailleurs en accord la centrale syndicale et qui concerne aussi les autres employés de l'Etat.

Auteur: Pierre Meignan