L'état d'urgence pourrait être prolongé d'un mois en Tchéquie

Le chef de la cellule de crise gouvernementale Jan Hamáček a fait savoir qu'il allait proposer au cabinet la prolongation de l'état d'urgence de 30 jours. Si la proposition est approuvée par les députés tchèques, l'état d'urgence déjà récemment prolongé jusqu'au 11 avril, pourrait se poursuivre jusqu'à la mi-mai.

Déclaré le 12 mai dernier, l'état d'urgence va de pair avec toute une série de mesures de restriction de la vie publique, telles que le confinement de la population, la fermeture des bars, restaurants, magasins sauf pour les produits alimentaires et autres produits de première nécessité.

Auteur: Anna Kubišta