L'interdiction de vente d'alcool fort cause d'importantes pertes financières

Les producteurs et importateurs tchèques de spiritueux perdraient quelque 15 millions de couronnes par jour en raison de la prohibition en cours. Certains ont réduit leur production et vont sans doute devoir réduire leur personnel. Restaurants et bars connaîtraient une chute de leurs bénéfices de même qu'une baisse de fréquentation. L'Etat perdrait également 25 millions de couronnes par jour en terme de taxes. Plusieurs producteurs de spiritueux ont vivement critiqué le gouvernement qu'ils accusent d'avoir négligé les problèmes d'alcool frelaté depuis des années et estiment que l'interdiction de vente d'alcool fort va causer de graves problèmes à leurs finances et à leur réputation. La société Jan Becher, qui fabrique la célèbre liqueur de plantes Becherovka, a lancé un appel à l'aide à la Commission européenne.

Auteur: Anna Kubišta