L'opposition invite le premier ministre tchèque à démissionner

Le Parti social-démocrate (ČSSD) sort grand vainqueur des élections régionales et sénatoriales, en remportant les 13 régions dans lesquelles on votait vendredi et samedi. Il a obtenu 280 des 675 sièges au sein des conseils régionaux, contre 180 sièges seulement pour l'ODS du Premier ministre Mirek Topolánek. Le ČSSD s'est aussi bien placé au premier tour des élections sénatoriales qui se déroulaient en même temps. Son chef, Jiří Paroubek, a invité le Premier ministre à démissionner avant la présidence tchèque de l'UE en 2009. Selon M. Paroubek, le gouvernement de coalition de centre-droit de M. Topolánek devrait être remplacé par un "cabinet d'experts" qui dirigerait la République tchèque pendant sa prochaine présidence de l'UE. L'opposition de gauche compte par ailleurs déposer mercredi une motion de censure contre le gouvernement.

Le ČSSD a remporté un siège dès le premier tour et reste en ballottage dans 25 des 26 circonscriptions qui seront concernées par le scrutin. L'ODS aura quant à lui 20 candidats au second tour, les 24 et 25 octobre.