Lubomír Zaorálek veut que l'Union européenne se dote de forces armées

Dans un entretien pour l'agence de presse ČTK, le ministre des Affaires étrangères Lubomír Zaorálek estime que l'Union européennen ne peut plus espérer peser sur la scène internationale si elle ne dispose pas de forces armées. Le social-démocrate appuie son idée sur le fait que les Européens sont absents des négociations en cours à Astana au Kazakhstan sur l'avenir de la Syrie. "Ceux qui négocient un armistice, ce sont ceux qui ont des armes et qui sont présents là-bas", explique-t-il. La volonté du chef de la diplomatie tchèque est en accord avec des déclarations précédentes du premier ministre Bohuslav Sobotka et de la position commune adoptée par les quatre pays du groupe de Visegrád (Hongrie, Pologne, Slovaquie et Tchéquie), en faveur de la création d'une armée européenne.

Auteur: Pierre Meignan