Malgré la question des quotas, les relations tchéco-allemandes au beau fixe, assure le Premier ministre tchèque

Les relations tchéco-allemandes n'ont jamais été aussi bonnes, a déclaré le Premier ministre tchèque, et ce en dépit de points de vue différents des deux pays sur la question des quotas migratoires. Bohuslav Sobotka s'est exprimé ainsi jeudi, dans le cadre de la réception donnée à l'ambassade d'Allemagne à Prague à l'occasion de l'anniversaire de la réunification allemande. Un son de cloche diamétralement opposé à celui que l'on pouvait lire dans l'édition de jeudi du quotidien Hospodářské novin. Le journal citait des diplomates qui estiment que les relations entre Prague et Berlin sont au plus bas depuis vingt ans. Le quotidien économique révélait que la chancellière allemande Angela Merkel avait refusé de répondre au téléphone à Bohuslav Sobotka, avant la réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE, où la République tchèque a fait partie des pays refusant les quotas migratoires.

Auteur: Anna Kubišta