Mirek Topolánek : 2% du PID seront sacrifiés au plan anticrise

La République tchèque pense consacrer près de 75 milliards de couronnes à l’atténuation des retombées de la crise financière, a indiqué le Premier ministre Mirek Topolánek à l’édition de samedi du quotidien Mladá fronta Dnes. Selon Topolánek, l’objectif est de minimiser l’impact de la crise sur le niveau de vie des citoyens. Le gouvernement entend consacrer 2% du PIB, soit près de 75 milliards de couronnes, à son paquet anticrise et encourager, dans le même temps, le secteur bancaire et les investisseurs privés. La somme de 75 milliards de couronnes ne représente pas une injection financière dans l’économie tchèque, mais une somme dont le budget sera privé, suite à la lutte contre la crise, a précisé Topolánek.