Négociations sur une nouvelle participation tchèque au bouclier antimissile

Le ministre de la Défense Martin Barták s’est entretenu avec les dirigeants américains à Washington sur la participation de la République tchèque au nouveau système de défense antimissile. Selon le ministre c’est en Tchéquie que pourraient être placés des éléments du système d’alerte en cas d’une éventuelle attaque de missiles. Ce système qui pourrait être situé à deux endroits de la République tchèque, ne serait desservi que par un personnel tchèque, ne nécessitant pas la présence de militaires étrangers en Tchéquie. « Au fond c’est un système informatique, une affaire de logiciel, » a déclaré le ministre Martin Barták.