OTAN : selon Andrej Babiš, la Tchéquie pourrait consacrer 2 % de son PIB à la défense en 2024 à certaines conditions

La République tchèque pourrait être en mesure de consacrer 2 % de son produit intérieur brut à la défense en 2024 si la croissance économique reste stable d’ici-là. C’est ce qu’a indiqué le Premier ministre, Andrej Babiš, ce lundi, en réaction au débat de ces derniers jours relatif au budget consacré aux dépenses dans le domaine de la défense.

Pour cette année, le ministère dispose d’un budget record de 75 milliards de couronnes (environ trois milliards d’euros), toutefois encore très insuffisant pour respecter les engagements pris vis-à-vis de l’OTAN.

Membre de l’Alliance atlantique depuis un peu plus de vingt ans, la République tchèque, qui compte actuellement quelque 21 500 soldats, s’est engagée récemment à augmenter la part de son budget consacrée à la défense à 1,4 % de son PIB d’ici 2021, avant donc théoriquement d’atteindre la barre des 2 % en 2024. Selon le vice-Premier ministre et leader du parti social-démocrate, Jan Hamáček, il manque toutefois d’une réelle volonté politique pour parvenir à cet objectif.