Perspective négative pour les banques tchèques selon l'agence d'évaluation financière Moody's

L'agence d'évaluation financière américaine Moody's a abaissé de « stable » à « négative » la perspective pour les banques tchèques en raison d'un « ralentissement général » dans l'Union européenne. « Le changement de la perspective reflète principalement l'opinion de l'agence selon laquelle l'environnement des banques va s'affaiblir, du fait d'un vaste ralentissement économique dans l'UE », selon le communiqué. La Banque centrale tchèque a indiqué mardi que les tests de résistance effectués dans le secteur bancaire tchèque depuis la fin septembre ont confirmé que le secteur était suffisamment stable pour faire face à d'éventuels chocs négatifs. Selon Moody's, la perspective négative se justifie aussi par un ralentissement attendu de la croissance économique à 1,9% en 2011 et 0,6% en 2012, qui « mettra la pression sur la demande de crédits et la qualité des actifs ». L'OCDE a récemment révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la République tchèque à 2,1% pour cette année et à 1,6% pour l'année prochaine.