Pollution : un plan plus ambitieux pour changer les anciennes chaudières

Le ministère de l'Environnement entend lancer un plan massif d'incitation au changement des anciennes chaudières à charbon en s'appuyant sur des fonds européens. Cette méthode de chauffage est un facteur important de la pollution de l'air en République tchèque et est donnée pour l'un des responsables des épisodes de smog qui touchent régulièrement, surtout en hiver, les régions tchèques et particulièrement celle de Moravie-Silésie. C'est d'ailleurs dans la capitale de ce territoire, Ostrava, que doit être lancé le projet pilote. Dès l'année prochaine, les Tchèques seront financièrement incités à remplacer ces vieilles chaudières par de nouvelles fonctionnant à biomasse, à gaz ou bien grâce à une combinaison de ces deux énergies. L'objectif de ce plan, qui n'est pas le premier en la matière, est de remplacer jusqu'à 100 000 appareils.

Auteur: Pierre Meignan