Prague refuse d’accueillir de jeunes migrants en provenance de Grèce

La République tchèque n’accueillera pas de réfugiés mineurs vivant dans des camps en Grèce, a déclaré le ministre tchèque de l’Intérieur Jan Hamáček, dimanche, sur la chaîne TV Prima. Selon le ministre, les autorités grecques n’ont pas établi une liste de « 40 orphelins » susceptibles d’être accueillis en Tchéquie, demandée par Prague. Le ministère tchèque a proposé la prise en charge d’enfants d’origine syrienne et âgés de moins de 10 ans, or la Grèce a refusé de sélectionner les jeunes réfugiés d’après de tels critères (cf. https://www.radio.cz/fr/rubrique/faits/accueil-de-jeunes-migrants-les-politiciens-hesitent-le-public-sengage).

Jan Hamáček estime que « ramener en Tchéquie des garçons afghans ou pakistanais âgés de 16 à 18 ans serait un risque pour la sécurité du pays ».

Selon les estimations des Médecins sans frontières, environ 5 000 mineurs non accompagnés vivaient dans des camps en Grèce en novembre dernier, le pays étant redevenu en 2019 la première porte d’entrée des migrants en Europe.