Prague se plaint des restrictions du marché du travail dans l'UE

La République tchèque, par la voix du ministre du Travail Petr Nečas, s'est plainte des restrictions qui subsistent sur le marché du travail de certains pays de l'UE vis-à-vis des ressortissants des pays entrés dans l'union depuis 2004. M. Nečas a souligné que le nombre de ressortissants de l'UE qui travaillent en République tchèque est deux fois supérieur au nombre des Tchèques travaillant dans un autre pays de l'UE. Le ministre a invité l'Allemagne et l'Autriche, qui ont maintenu ces restrictions, à les lever avant 2011, délai maximal accordé par la Commission européenne. Il a également indiqué que la Belgique et le Danemark pourraient bientôt ouvrir totalement leur marché du travail aux citoyens des "nouveaux pays".