Prague : une délégation d'eurodéputés dubitatifs quant aux potentiels conflits d'intérêts d'Andrej Babiš

Un groupe de députés européens qui s'est rendu à Prague pour enquêter sur les faits concernant les potentiels conflits d'intérêts du Premier ministre tchèque Andrej Babiš et l'utilisation des fonds de l'UE, a conclu qu'il n'y avait pas de mécanismes fiables en place dans le pays pour identifier un conflit d'intérêts.

A la tête de cette délégation, la présidente de la commission du contrôle budgétaire, Monika Hohlmeier (PPE), a déclaré que l'équipe repartait avec plus de questions sans réponse qu'à l'arrivée et qu'une analyse approfondie de la situation était nécessaire.

Le Premier ministre a refusé de rencontrer la délégation et a accusé les eurodéputés tchèques à l'initiative de cette mission d'être "des traîtres à la nation, qui devraient plutôt lutter en faveur des intérêts tchèques".