Premier ministre : le Brexit n'est "ni la fin du monde, ni la fin de l'UE"

Le premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka estime que le résultat du référendum britannique en faveur du Brexit n'est "ni la fin du monde, ni la fin de l'UE". Le social-démocrate, qui a réagi ce vendredi matin sur le réseau social Facebook, considère cependant qu'il s'agit d'une décision "grave et irréversible". Selon le chef du gouvernement, l'Union européenne doit changer rapidement et faire en sorte de minimiser les conséquences négatives de la sortie du Royaume-Uni sur les citoyens européens et tchèques. Le ministre des Finances Andrej Babiš a également réagi, mais sur Twitter, pour partager une analyse quelque peu similaire. Bruxelles doit d'après lui se réformer, "sinon, il y a une menace que d'autres pays suivent (l'exemple britannique)", écrit-il. Les électeurs du Royaume-Uni votaient jeudi pour décider si leur pays devait rester ou non au sein de l'Union européenne. Selon les résultats définitifs, ils se sont prononcés à 51,9% pour le Brexit. Toutes les réactions tchèques au Brexit dans les Faits et Evénements.

Auteur: Pierre Meignan