Premières réactions : pour le chef de l’Etat, les résultats ne sont « pas une réelle surprise »

Parmi les dernières réactions des hommes politiques tchèques, le président de la République, Václav Klaus, il a estimé que ces résultats indiquaient « un affaiblissement significatif du ČSSD et de l’ODS, les deux principaux partis de l’échiquier politique tchèque. » Pour lui, les résultats de ces élections ne sont pas une « réelle surprise. » Du côté de l’ODS, son leader, Petr Nečas a estimé que les résultats donnaient une « chance à la formation d’un gouvernement de la responsabilité budgétaire ». Le chef des sociaux-démocrates a concédé pour sa part que cette élection « n’était certainement pas un succès » et que les citoyens « avaient choisi une autre directions que celle proposée par le ČSSD ».

Auteur: Anna Kubišta