Presse : crispations entre Klaus et Schwarzenberg autour de l'exception à la Charte des droits fondamentaux (UE)

D'après le quotidien Lidové noviny, le président Klaus et son ministre des Affaires étrangères Karel Schwarzenberg s'opposent sur la question de l'exception à la Charte des droits fondementaux de l'UE. Une dérogation exigée l'an dernier par Vaclav Klaus pour ratifier le Traité de Lisbonne. D'après le quotidien, le chef de l'Etat tchèque ne croit pas en la volonté de Schwarzenberg de faire valoir et de défendre cette exception. Dans un entretien à LN, Klaus y souligne que Schwarzenberg "se trouve de l'autre côté des barricades". Le ministre a, quant à lui, indiqué que les opinions du président étaient "originales" et imprégnées de l'héritage des années 1950 "où l'on réprouvait tout ce qui était lié à l'Eglise et à la noblesse". Cette dérogation visait à empêcher une remise en cause des Décrets Benes, de l'après-guerre, entérinant l'expulsion et l'expropriation de trois millions d'Allemands des Sudètes.