Presse : le président Klaus ne comprend pas l'opposition de l'Autriche au nucléaire

A la veille d'une visite de trois jours en Autriche, le président tchèque Václav Klaus a évoqué certains thèmes des discussions qui pourraient être abordées à cette occasion, tels que la politique nucléaire, l'expulsion des Allemands des Sudètes de la Tchécoslovaquie après la Seconde guerre mondiale et l'intégration européenne. Dans une interview pour le Kronen Zeitung, le chef de l'Etat tchèque a déclaré ne pas comprendre la ferme opposition de l'Autriche au nucléaire, estimant qu'il s'agissait là d'un jeu politique entre politiciens et militants plus que de l'opinion publique réelle. L'Autriche, qui a renoncé à l'énergie nucléaire depuis des années, proteste fréquemment contre la centrale nucléaire de Temelín, située à 60 km de sa frontière et de celle de la Bavière. Deux nouveaux blocs sont censés être construits d'ici 2025. Interrogé sur la possibilité pour des Allemands et Autrichiens de revendiquer réparation pour les expulsions d'après-guerre, M. Klaus a déclaré que le passé ne pouvait être changé ni utilisé comme instrument politique. Le président tchèque a également répété sa position sur l'UE, estimant que le modèle actuel était une erreur.

Auteur: Anna Kubišta