Relations tchéco-russes : le chef de la diplomatie veut rencontrer l’ambassadeur russe à Prague

Le ministre tchèque des Affaires étrangères a annoncé qu’il allait rencontrer, au début de l’année prochaine, l’ambassadeur russe à Prague, Alexander Zmeyevskiy, pour discuter avec lui des relations bilatérales. D’après le chef de la diplomatie Tomáš Petříček, celles-ci sont « mises à mal » par des sujets épineux liés à l’histoire. Tomáš Petříček estime que ces sujets devraient être traités par les historiens et non pas par les hommes politiques.

Les propos du ministre tchèque font suite à une récente polémique tchéco-russe au sujet du 21 août, proclamé par l’Etat tchèque journée du souvenir en mémoire des victimes de l’invasion soviétique de 1968. Cette semaine, le ministère russe des Affaires étrangères a critiqué cette proclamation, déclarant dans un communiqué que Prague refusait de tourner la page de l’histoire.

Dernières nouvelles

  • Les Pirates réclament des excuses à Andrej Babiš pour sa mauvaise gestion de la crise

    21/10/2020

    Le Parti des Pirates, une des principales formations de l’opposition au gouvernement, a demandé au Premier ministre Andrej Babiš de formuler des excuses pour avoir sous-estimé la gravité de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays en septembre dernier. Selon eux, des excuses permettraient d’augmenter la confiance des Tchèques dans les mesures de restriction prises depuis par le gouvernement pour freiner la propagation du coronavirus.

    Les Pirates pointent du doigt plusieurs déclarations d’Andrej Babiš, dont celle datée du 13 septembre dans laquelle il avait évoqué « le faible nombre de morts en lien avec le coronavirus ». Le Premier ministre, qui s’était opposé au retour de l’obligation du port du masque en août dernier malgré la volonté du ministère de la Santé, est vivement critiqué pour sa gestion de la crise depuis quelques semaines.

  • La biographie française de Milan Kundera sort dans les librairires tchèques

    21/10/2020

    La traduction de la biographie de Milan Kundera écrite par l’auteur français Jean-Dominique Brierre sort en République tchèque cette semaine. Intitulé « Milan Kundera – une vie d’écrivain » (Milan Kundera - Život spisovatele), le livre, qui entremêle essentiellement la vie et l’œuvre de Kundera, s’intéresse à la période allant de février 1948 à novembre 1989, soit donc le temps durant lequel le parti communiste est resté au pouvoir dans l’ancienne Tchécoslovaquie. Il est paru en France l’année dernière aux éditions de L’Archipel. Radio Prague International vous avait alors proposé un interview avec son auteur (https://francais.radio.cz/une-biographie-francaise-de-milan-kundera-entr...).

    La publication en République tchèque de cette biographie qualifiée de « littéraire » par Jean-Dominique Brierre, que Kundera a remercié pour son travail, fait suite à celle d’une autre, elle aussi non autorisée et beaucoup plus controversée, de Jan Novák au début de l’été dernier, qui se penche davantage sur les faces sombres de la vie du célèbre écrivain qui a émigré en France au milieu des années 1970.

  • Covid-19 : près de 12 000 nouveaux cas positifs mardi, nouveau record

    21/10/2020

    La République tchèque reste le pays en Europe où, proportionnellement à sa population, le coronavirus se propage le plus intensément. Alors que le port du masque y est redevenu obligatoire en extérieur aussi ce mercredi et qu’un nouveau durcissement des mesures de restriction est attendu, près de 11 984 nouveaux cas de contamination au Covid-19 ont été détectés mardi. Il s’agit d’un nouveau record en l’espace d’une journée depuis le début de l’épidémie en République tchèque.

    Le nombre d’hospitalisations augmente lui aussi, puisqu’il s’élève désormais à plus de 4 000, parmi lesquelles 634 personnes sont en soins intensifs, selon les données du ministère de la Santé. Par ailleurs, nouveau record là aussi, 97 décès en lien avec le Covid-19 ont été déplorés lundi.

    En l’espace d’une semaine, avec un taux de positivité des tests qui est resté supérieur à 25%, plus de 64 000 nouveaux cas ont été enregistrés, soit près d’un tiers du nombre total depuis mars dernier et l’apparition de la maladie en République tchèque.

  • Coronavirus : 46% des Tchèques d’accord avec toutes les mesures de restriction

    20/10/2020

    Près d’un Tchèque sur deux (46%) est d’accord avec toutes les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la propagation du coronavirus. Seuls 10% des personnes interrogées y sont résolument opposées. Tels sont les deux principaux enseignements qui ressortent d’un sondage appelé National Pandemic Alarm mené en fin de semaine dernière par la société European National Panels, dont les résultats ont été communiqués ce mardi.

    Six personnes sur duix affirment respecter toutes les mesures sans exception. La fermeture des écoles est la mesure qui fait l’objet du désaccord le plus important. Par ailleurs, 70% des Tchèques sondés indiquent redouter la contamination d’un de leurs proches, 52% exprimant des craintes par rapport à leur propre santé.

  • A Prague, une nouvelle statue de Marie-Thérèse d’Autriche a été dévoilée

    20/10/2020

    Une statue dédiée à l’impératrice Marie-Thérèse d’Autriche, ancienne reine de Bohême, a été dévoilée à Prague dans le 6 arrondissement ce mardi après-midi. Il s’agit de la première statue du genre dédiée à Marie-Thérèse existante en République tchèque. La sculpture de quelque huit tonnes est l’œuvre de Jan Kovařík, qui a mené son travail en coopération avec l’architecte Jan Proksa, dont Radio Prague International vous propose une interview par ailleurs.

    Haute d’un peu plus de cinq mètres et parfois comparée à une pièce du jeu d’échecs, la statue a été installée dans un jardin public situé dans les environs du château de Prague, à proximité des fortifications dont l’archiduchesse d’Autriche a été l’initiatrice au XVIIIe siècle. Marie-Thérèse de Habsbourg a été la seule femme de l’histoire à avoir gouverné le royaume de Bohême.

  • Météo

    20/10/2020

    Après la dissipation des brumes matinales, le ciel se dégage et le temps reste essentiellement ensoleillé sur une grande partie du territoire ce mercredi, jour de la fête des Brigita et Uršula.

    En hausse, les températures varient entre 14 °C à Brno (Moravie du Sud) et Jihlava (centre du pays) et 18 °C à Pardubice (Bohême de l’Est) ou České Budějovice (Bohême du Sud). Le soleil se lève à 7h31 et se couche à 17h56.

  • Une hausse des minima sociaux envisagée pour janvier

    20/10/2020

    En raison de la crise actuelle, le ministère du Travail et des Affaires sociales propose d’augmenter le montant du revenu vital minimum à compter de janvier prochain. Concrètement de 23% pour les personnes vivant seules, et dans une fourchette de 25 à 34% pour celles avec des enfants. En avril dernier, suite à une hausse de 13,2 %, le montant de ce revenu était passé de 3 410 couronnes (126 euros) à 3 860 couronnes (143 euros). Il s’agissait alors de la première augmentation depuis huit ans.

    Par ailleurs, le montant du revenu minimum dit d'existence pourrait, lui, être augmenté de 1 000 couronnes à 3 490 couronnes (130 euros). Ces prestations sociales, qui sont censées couvrir les besoins vitaux des individus ne disposant pas de revenus, restent toutefois bien loin du seuil de pauvreté, qui est actuellement d’environ 12 000 couronnes (environ 445 euros).

  • Le gouvernement a approuvé le projet de budget très déficitaire de l’Etat pour 2021

    20/10/2020

    Le gouvernement a approuvé, lundi, le projet de budget de l’Etat pour 2021, qui table sur un déficit de 320 milliards de couronnes (11,85 milliards d’euros). Très critiqué par l’opposition, le texte va désormais être débattu par la Chambre des députés, qui sera chargée d’adopter sa version définitive d’ici la mi-décembre.

    Ce projet de loi des finances prévoit une augmentation des retraites, des salaires des enseignants, des travailleurs sociaux, des dépenses dans le domaine de la santé ou encore une hausse des investissements dans une optique de relance post-Covid de l’économie du pays.

    En raison de la crise du coronavirus, un déficit de 500 milliards de couronnes (18,5 milliards d’euros) est prévu pour cette année, au lieu des 40 milliards approuvés en fin d’année dernière.

  • Foot – Matchs truqués : le vice-président de la fédération tchèque a démissionné

    20/10/2020

    Interpellé en fin de semaine dernière et placé en détention dans une vaste affaire de corruption et de matchs truqués, Roman Berbr, le vice-président de la Fédération tchèque de football (FAČR), a démissionné de ses fonctions lundi. Par ailleurs, quatre des cinq membres de la commission des arbitres, parmi lesquels notamment son président, l’ancien joueur international Jozef Chovanec, ont été démis de leurs fonctions.

    Personnage très influent et très controversé du football tchèque, dont il est souvent considéré comme le véritbale chef, Roman Berbr fait partie des vingt personnes soupçonnées d’être impliquées dans cette affaire qui concerne différents matchs de deuxième et de troisième divisions. Outre des dirigeants de la FAČR et de clubs, plusieurs arbitres sont également mis en cause. Selon la police, un groupe criminel organisé est à l’origine des arrangements organisés dans le cadre de paris sur les rencontres.

  • Covid-19 : les chiffres de lundi ont confirmé la flambée de contaminations

    20/10/2020

    Le nombre de nouveau cas de contamination au Covid-19 détectés en l’espace d’une journée est repassé au-dessus de la barre des 8 000 lundi en République tchèque. Les résultats de 8 076 tests se sont avérés positifs. Comme pour les jours précédents, il s’agit là du chiffre le plus élevé pour un lundi depuis le début de l’épidémie. C’est aussi 3 800 cas de plus que le lundi précédent.

    La République tchèque, qui recense désormais plus de 100 000 cas actifs, reste ainsi un des pays les plus touchés en Europe par la deuxième vague avec plus de 17 000 cas pour un million d’habitants ou, autre indicateur, un peu plus de 520 contaminations pour 100 000  habitants enregistrés ces deux dernières semaines.