Restriction de l’accès aux marchés du travail de certains pays : la République tchèque et six autres pays réclament un rapport à la Commission européenne

La République tchèque et six des neuf autres pays (Slovaquie, Pologne, Slovénie, Lituanie, Lettonie et Estonie) qui ont intégré l’Union européenne en 2004 ont appelé la Commission européenne à rédiger un rapport sur le fonctionnement des mesures provisoires qui limitent l’accès aux marchés du travail de certains anciens Etats membres aux travailleurs des nouveaux pays membres. Selon le porte-parole de la commission, les résultats de ce rapport pourraient être publiés avant la fin de l’année. Rappelons qu’actuellement, les Tchèques, qui critiquent régulièrement ces mesures, ne peuvent pas travailler librement en Allemagne, en Autriche, en Belgique et au Danemark. Ces pays peuvent prolonger, avec l’accord de la Commission européenne, les mesures de restriction jusqu’en mai 2011 au plus tard.