Selon la Radio tchèque, la Société des chemins de fer a favorisé le groupe média Mafra pour l'achat d'espaces publicitaires

Interrogé par la Radio tchèque sur la raison pour laquelle la Société des chemins de fer tchèque a dépensé jusqu'à 112 millions de couronnes de publicités en 2015 dans les titres du groupe Mafra, l'ancien directeur général de České dráhy a déclaré qu'il y avait un « intérêt » à ce que le groupe média en question, propriété d'Agrofert, la société créée par l'actuel Premier ministre Andrej Babiš, reçoive « le plus de travail ». Miroslav Kupec a dirigé le premier transporteur ferroviaire du pays de septembre 2018 à juin 2019. Il a ajouté qu'il avait été informé « via différentes sources » que ces contrats publicitaires devraient se poursuivre pendant son mandat, mais qu'il avait fait de son mieux pour les dépenses publicitaires et marketing baissent parce qu'il « il y a des choses plus importantes ».

La Société des chemins de fer tchèques a dépensé sept fois plus d'argent en espaces publicitaires dans le groupe Mafra que dans l'autre groupe média de taille équivalente, Czech News Centre, a estimé pour sa part Blanka Hejlová, du département de communication marketing et des relations publiques à l'Université Charles.

Officiellement le Premier ministre Andrej Babiš a placé ses actifs dans deux fonds fiduciaires afin de ne pas contrevenir à la loi sur le conflit d'intérêts. La Commission européenne, qui a réalisé un audit, estime toutefois dans un rapport que le chef du gouvernement tchèque serait toujours bel et bien en charge de son groupe agro-alimentaire dont fait également partie le groupe média Mafra. Leader du mouvement ANO, Andrej Babiš est Premier ministre depuis 2017. Entre 2014 et 2017, il a été ministre des Finances du gouvernement de coalition de Bohuslav Sobotka.

Auteur: Anna Kubišta