Selon le commissaire européen Vladimír Špidla, la République tchèque s’isole du reste de l’Europe en ne ratifiant pas le Traité de Lisbonne

Le commissaire européen en charge des affaires sociales et ancien Premier ministre tchèque Vladimír Špidla a déclaré, samedi, que le retardement de la ratification du Traité de Lisbonne isole la République tchèque au sein de l’Union européenne et nuit à ses relations bilatérales avec les autres pays membres. « Quand vous avez besoin de négocier de quelque chose avec un pays ou d’obtenir quelque chose, vous n’avez pas d’alliés », a expliqué Vladimír Špidla. Selon lui, il s’agit d’un problème plus grave que la question de savoir si la République tchèque pourrait perdre son commissaire dans la prochaine Commission européenne à cause de sa non-ratification.