Selon le ministre de l’Éducation, l'enseignement supérieur devrait refléter les besoins du marché du travail

Ce mardi, le ministre de l’Éducation, le social-démocrate Marcel Chládek a présenté aux plus hauts représentants des partis de la coalition gouvernementale son amendement à la loi sur l’éducation supérieure. A la suite de cette réunion, il a déclaré que le futur développement des universités devrait se baser sur l’analyse des besoins du marché du travail. La transformation des lycées allant dans ce sens a déjà été entamée en vue de mieux les accorder avec les demandes du monde d’affaires. Les universités devraient suivre le chemin similaire. Le vice-président du mouvement ANO, Jaroslav Faltýnek a tout à fait approuvé cette logique qui réduit l’éducation, qui est également une forme d’épanouissement personnel, à une simple préparation à la vie professionnelle. L’existence de certaines spécialisations pourrait ainsi être menacée.