Selon le Service de renseignements, les affrontements entre extrémistes et policiers sont appelés à se multiplier

Selon le Service de renseignements du pays (BIS), les affrontements entre extrémistes, partisans de l’extrême droite, et la police sont appelés à se répéter dans un proche avenir. L’information a été communiquée ce vendredi et fait suite aux violents débordements de la manifestation de lundi, à Litvínov, en Bohême du Nord, au cours de laquelle 1 200 policiers ont fait front à environ 600 radicaux, essentiellement membres du Parti ouvrier, qui tentaient de pénétrer dans une cité de la ville habitée par de nombreux Roms. Un membre du conseil gouvernemental chargé des affaires de la communauté rom a pour sa part indiqué qu’une vague de violence civile menaçait le pays.