Selon l’ENPA, le nouveau code pénal tchèque menace la liberté de la presse

L’Association européenne des éditeurs de journaux ENPA appelle les pays membres de l’Union européenne à éviter les mesures qui sont en contradiction avec les libertés et les droits fondamentaux de l’expression et de l’accès aux informations. L’Association cite comme l’exemple d’une telle mesure l’amendement du code pénal de République tchèque qui interdit la publication des écoutes. L’appel fait partie de la Déclaration pragoise adoptée, ce vendredi, par l’association lors de sa réunion plénière à Prague. L’ENPA appelle également l’Union européenne à ne pas limiter la publicité dans la presse et l’accès à l’Internet et aux informations et à assurer la protection des droits d’auteur.

Auteur: Václav Richter