Selon Michal Hašek (ČSSD), Petr Nečas aurait dû demander des excuses de la part de l'Association des compatriotes allemands des Sudètes

A l'occasion de sa visite de trois jours en Bavière, le premier ministre Petr Nečas aurait dû demandé des excuses de la part de l'Association des compatriotes allemands des Sudètes pour ses prises de position avant la Seconde guerre mondiale. C'est ce qu'a déclaré le vice-président du parti social-démocrate Michal Hašek à l'occasion d'un débat sur la chaîne de télévision privée Prima Family. Martin Kuba, son homologue du parti ODS, la principale formation de la coalition gouvernementale, a approuvé cette suggestion. Petr Nečas s'est exprimé au parlement bavarois et y a répété certains passages de la déclaration tchéco-allemande datant de 1997 selon laquelle la République tchèque s'excuse pour les injustices causées par les déplacements des populations allemandes des Sudètes après la guerre.

Auteur: Pierre Meignan