Suspectée d'abus de pouvoir, une députée va bénéficier de son immunité parlementaire

La Chambre des députés a décidé de ne pas retirer l'immunité parlementaire de la sociale-démocrate Zuzana Kailová. Suspectée d'abus de pouvoir et d'abus de confiance dans le cadre d'un précédent mandat dans la région d'Ústí nad Labem, la députée ne pourra donc pas être inculpée comme le souhaitait la police. 42 des 173 parlementaires présents (sur les 200 que compte la Chambre des députés) ont voté pour lui retirer son immunité parlementaire, à l'inverse de 81 de leurs collègues. La police ne pourra inculper Zuzana Kailová qu'à la fin de exercice de députée.

Auteur: Pierre Meignan