Tchèques détenus en Zambie : le gouvernement zambien critique les initiatives tchèques

Le gouvernement zambien considère comme « malheureuse » l’initiative de la République tchèque de vouloir régler l’affaire des trois ressortissants tchèques détenus depuis plus d’un mois en Zambie par l’intermédiaire de l’Union européenne. C’est du moins ce que rapportait, ce mercredi, le quotidien Zambia Daily Mail. Lusaka reproche à Prague de s’efforcer de faire appliquer des sanctions européennes à son encontre. Trois ressortissants tchèques, arrivés dans le pays en touristes, sont détenus depuis la mi-octobre en Zambie où ils attendent actuellement d'être traduits devant un tribunal, à la suite de soupçons d'espionnage. Ils auraient pris des photos des entrées de quartiers militaires et de la base de l’aviation zambienne. Privés de passeports, les trois Tchèques, qui réfutent toute accusation, risquent jusqu’à 25 ans de prison. Le ministre des Affaires étrangères, Karel Schwarzenberg, a indiqué qu’il avait essayé à plusieurs reprises de joindre personnellement son homologue zambien, sans succès. Cette affaire, qui semble montée de toutes pièces par la partie zambienne, a provoqué une certaine émotion en République tchèque.