Turów : des activistes tchèques, allemands et polonais ont manifesté contre la mine de lignite

En Pologne, plusieurs dizaines d’activistes tchèques, allemands et polonais se sont rassemblés, ce samedi, à l’entrée de la mine de lignite de Turów, non loin de la frontière tchèque et allemande, pour revendiquer la fin de l’exploitation de celle-ci. En raison des mesures sanitaires en vigueur en Pologne, les organisateurs ont renoncé à la tenue d’une protestation massive.

La mine de Turów fournit du charbon principalement à une centrale électrique voisine. Leur propriétaire, le groupe PGE, entend élargir la mine et poursuivre l’exploitation du lignite jusqu’en 2044.

Varsovie a autorisé l’expansion malgré les objections des pays voisins qui craignent des nuisances sonores, une faible alimentation en eau potable ainsi que la pollution de l’air. La République tchèque a porté l’affaire devant la Cour de justice de l’UE qui a ordonné en mai dernier à la Pologne se suspendre les l’exploitation : une décision rejetée par la Pologne.

La Tchéquie et la Pologne tentent de résoudre le différend par un accord intergouvernemental. Nouvelle ministre tchèque de l’Environnement, Anna Hubáčková (Parti chrétien-démocrate) a déclaré vouloir reprendre les négociations le plus rapidement possible. Elle devrait rencontrer son homologue polonaise, Anna Moskwa, à Varsovie la semaine prochaine.